Histoire d\\\\\\'Essaouira, Maroc, Afrique du Nord

Hébergement

Destinationhttps://essaouira.costasur.com/index.html

Destination

Nous avons l'interface la plus complète pour votre destination. Vous disposez donc de la meilleure source pour trouver tout ce dont vous avez besoin de savoir...

Bushttps://essaouira.costasur.com/fr/horaire-autobus.html

Bus

Voitureshttps://essaouira.costasur.com/fr/location-voitures.html

Voitures

Vous déplacer pendant vos vacances avec Costasur.

Louer

Trainshttp://trenes.rumbo.es/msr/route/searching.do

Trains

Volshttp://vuelos.rumbo.es/vg1/searching.do

Vols

Essaouira fut au temps de Berbères \\'Amogdul\\' (\\"la bien guardée). Plus tard, en portuguais, \\'Mogdura\\', en espagnol \\'Mogadur\\' et en français \\'Mogador\\'. Aujourd\\'hui elle maintient son nom arabe.

Essaouira fut dominée par les Phéniciens et les Carthaginois à partir du 5ème siècle avant J.C. puis par les Romains jusqu’en 25 après J.C. La partie marocaine de l’empire romain fut connue comme la province Mauritania Tingitana, dont la capitale était Volúbilis. Pendant la période romaine, la zone d’Essaouira était particulièrement connue pour sa production de pourpre.

Peu avant de la chute de l’empire romain, les Vandales occupèrent la province en 429. Le général byzantin Belisario vaincu ces derniers en 533, et ce fut le commencement de la dominance de l’empire byzantin.

Entre le 7ème et le 10ème siècle, Essaouira, habitée par les Berbères, lutta pour son indépendance de la dynastie arabe Omeyyade, qui régnait aussi la partie ibérique du royaume. Cependant, pendant le 11ème siècle, le Maroc fut incorporé au royaume almoravide par Yusuf ben Tasfin, fondateur de la cité de Marrakech.

Les Portugais, voyageurs et avant-gardistes dans leur découverte de terres exotiques, envahirent la côte marocaine au 15ème siècle, étendant ainsi la ‘reconquête’ chrétienne au pays africain. C’est le moment aussi des conquêtes de Sebta (Ceuta), Agadir (Santa Cruz de Cap de Gué), Melilla, Asilah, Larache, Casablanca, et El-Jadida. Les Portugais construirent les premières fortifications de la ville, la fameuse ‘Scala’.

En 1578, les Portugais et leurs alliés espagnols souffrent une grande défaite à la ‘Bataille des trois rois’, pendant laquelle meure le mythique roi Sébastien. Le pays se retrouve alors sous la dominance de la dynastie arabe alauí.

Le sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah reforma complètement la ville d’Essaouira en 1764. Le nom de ce souverain est celui du Musée des Beaux Arts Marocains, qui contient d’intéressantes collections d’armes, de tapis, et de marqueterie. Au 18ème siècle, grâce au commerce avec l’Europe, Essaouira vit son époque dorée. Le sage sultan fait d’Essaouira le port le plus important de tout le royaume. C’était la porte maritime de Tombouctou.

C’est à la bienveillance du sultan que l’on doit l’installation de consulats étrangers tels ceux du Brésil, du Portugal, ou du Danemark. Ce temps fut marqué par l’harmonieuse cohabitation des ethnies diverses qui occupaient la région : Berbères, Juifs, Arabes, Portugais, Sahariens, etc.). Mogador était alors un pont entre l’Afrique et le reste du monde.

Le déclin de la ville qui suivit fut en partie dû au développement maritime et industriel du port de Casablanca.

La fin du 20ème siècle amena un renouveau inespéré à Essaouira, grâce aux aventuriers, stars de pop, et artistes recherchant l’inspiration. Actuellement, Essaouira possède l’une des meilleures bases touristiques du pays entier et est considéré l’un des meilleurs ‘spots’ pour le surf de la côte atlantique du Maroc.

Il faut aussi noter que la médina se détériore actuellement pour causes naturelles et anthropogéniques. L’intrusion du sel, l’affaissement du terrain, l’érosion côtière, et l’exploitation excessive des ressources aquatiques contribuent à la dégradation du noyau urbain.

Heureusement, Essaouira figure sur la liste du Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO. Elle demeure une étape indispensable au voyage au Maroc. Jusqu\\'ici sept localités du pays ont été inscrites sur la liste du Patrimoine de l\\'Humanité décrété par l\\'UNESCO. À part Essaouira, le privilège fut octroyé aux localités suivantes: la médina de Fez (admise en 1981), la médina de Marrakech (1985), le Ksar de Ait-Ben-Haddou (1987), Méknes (1996), le site archéologique de Volubilis (1997), et la médina de Tétouan (1997).

Ofertas

Autres sites et alternatives Costasur

Autres pages pour cette destination
Tags